Blog

Informations utiles pour le bien-être de bébé

Acheter un tapis de sol

C’est votre meilleur investissement ! C’est l’accessoire qui sera le plus bénéfique pour votre enfant. Il sera libre de tous ses mouvements et pourra s’exprimer librement dans l’espace. 

Aïe, les chaussures trop tôt

Évitez de mettre à votre enfant des chaussures rigides trop tôt, tant que la marche n’est pas acquise. Les chaussures rigides bloquent les mouvements de ses pieds et de sa voute plantaire. Les petits muscles intrinsèques du pieds ne peuvent donc pas se développer correctement. Préférez les chaussons souples ! 

Des vêtements qui permettent le mouvement

Les tous petits ont besoin de liberté de mouvements, ils doivent être à l’aise pour effectuer tous les gestes qu’ils souhaitent. Des vêtements trop serrés, des robes pour les petites filles qui marchent à 4 pattes (qui se prennent ensuite les genoux dedans) ce n’est pas l’idéal. 

Position assise/debout

Chaque enfant passe par différentes étapes motrices avant de se lancer lui même dans la découverte de la verticalité et de la marche. 

Chaque étape est importante et peut s’acquérir sans aide extérieure (passage sur le ventre / ramper / 4 pattes / verticalité / marche). 

Laissez vos enfants faire leurs propres découvertes motrices. 

Si votre enfant ne peut pas encore se mettre assis seul, ne le positionnez pas assis calé entres plusieurs coussins: ses muscles dorsaux ne sont pas encore assez fort ! 

Le plat ventre

La position sur le ventre est très importante car elle va permettre à l’enfant de renforcer les muscles de son dos et de son cou. Cette étape est primordiale pour un bon apprentissage de la marche. Oui, vous pouvez mettre votre bébé sur le ventre dès 2 mois !! L’idéal c’est de lui proposer cette position lorsque vous le changez. Vous le faites passer de la position sur le dos à la position sur le ventre en le faisant rouler sur le côté (éviter de le poser directement sur le ventre. En le faisant rouler, l’enfant mémorise le mouvement qu’il doit faire et il saura le reproduire par la suite). 

Quelques secondes suffisent, plusieurs fois dans la journée. Par contre, ne laissez pas votre enfant dormir sur le ventre. 

S’il s’endort dans cette position, replacez-le sur le dos. 

Bannir le youpala ou le trotteur

Pourquoi ? 

Le bassin de l’enfant se retrouve bloqué et des dysfonctions viennent se créer par la suite. L’enfant est sur la pointe des pieds et il se déplace vite ce qui lui donne une fausse idée de la marche. Cela provoque de mauvais appuis lors de l’apprentissage de la vraie marche ainsi qu’une mauvaise appréciation de l’espace qui l’entoure. 

En cas d’accident, il peut causer des traumatismes crâniens importants. Le youpala est interdit à la vente dans plusieurs pays. Mais chez nous, il trône encore dans le top des ventes !!! 

Un chariot de marche sera beaucoup mieux adapté.

L’ostéopathie pour les bébés

L’ostéopathie est une thérapie manuelle qui s’adresse à tous, de la naissance à la fin de vie. Elle permet de redonner un équilibre global à l’ensemble du corps en utilisant plusieurs techniques différentes (structurelles/fonctionnelles/crâniennes, viscérales…). Le praticien s’intéresse aux antécédents de chaque patient afin de mieux connaitre son histoire. Chaque consultation est donc différente et la prise en charge est adaptée à chaque patient.     

Chez les bébés et les enfants, l’ostéopathe pratique seulement des techniques douces, dans le respect des structures en ne forçant aucun mouvement. 


Pourquoi dois-je emmener mon bébé chez l’ostéo ? 

La grossesse :

Pendant 9 mois bébé va se développer. Il va capter toutes les émotions de sa maman et toutes les substances qu’elle va prendre au cours de sa grossesse. Lors de sa vie utérine, le bébé peut donc déjà se créer des blocages « corporels ». Par exemple, dans les cas suivants :

  • Stress de la maman pendant la grossesse : décès/deuil, problème au travail, grossesse non acceptée…
  • Chute de la maman lors de la grossesse.
  • Tabac/prise de médicaments 

L’accouchement : 

C’est l’un des premiers « traumatismes » de la vie. Il est très éprouvant pour la maman mais également pour le bébé ! Son corps va venir absorber toutes les contractions utérines. Quelques facteurs peuvent compliquer l’accouchement et venir provoquer des blocages par la suite :

  • Une naissance en siège. 
  • Césarienne. 
  • Naissance prématurée. 
  • Des poussées sur le ventre de la maman.
  • Un cordon enroulé autour du cou ou d’un membre.
  • L’utilisation de forceps/ventouse/cuillères. 
  • Les produits utilisés lors de l’accouchement (péridurale/déclenchement/…) peuvent également venir créer des blocages chez le bébé.  

Dans les premiers mois de vie, il peut y avoir des évènements qui nécessitent une consultation chez l’ostéopathe :

  • Chutes (de la table à langer, du lit…). 
  • Vaccins.  
  • Etc…


Déroulement d’une séance d’ostéopathie avec bébé  ? 

L’ostéopathe pose beaucoup de questions ! Sur le déroulement de la grossesse et de l’accouchement, sur l’alimentation, le sommeil, sur l’état général, … Il détaille également le motif de consultation.

L’ostéopathe fera ensuite un examen et une manipulation très doux afin de détecter les pertes de mobilité et travailler sur les différents blocages retrouvés au niveau du crâne, du thorax, de l’abdomen, du bassin… Toutes les techniques sont faites sans douleur ni gestes brusques.   

La consultation se termine lorsque l’on retrouve une harmonie globale du corps.  Une consultation pour un bébé peut être plus courte qu’une séance classique adulte.  L’ostéopathe vous proposera un suivi des différentes étapes d’apprentissage de bébé jusqu’à la marche.  

Bébé peut pleurer lors de la consultation. Cela ne signifie pas qu’il a mal mais qu’il extériorise les émotions associées au blocage. Laissons-le s’exprimer et libérer ses tensions.


Conseils pratiques pour une consultation en toute sérénité

  • Les parents sont présents lors de la consultation. Ils veilleront à bien respecter une certaine distance afin que la bulle « thérapeute/patient » soit respectée. 
  • Vous pouvez consulter dès la sortie de maternité, mais laissez-vous quelques jours pour que votre bébé découvre son foyer et sa famille.
  • Venez toujours avec le carnet de santé de votre enfant, son doudou et un biberon s’il n’est pas allaité.
  • Ne venez pas accompagné de vos autres enfants. Votre nourrisson aura besoin de calme et de toute notre attention.


Motifs de consultations ostéopathiques chez bébé 

  • Bébé agité, très tendu ou crispé.
  • Bébé qui pleure tout le temps depuis la naissance.
  • Difficulté lors de l’alimentation (tétées ou biberon).
  • Troubles du transit (diarrhée/constipation/coliques).
  • Régurgitation.
  • Bébé qui tourne toujours la tête du même côté.
  • Présence d’une déformation au niveau du crâne.
  • Si les yeux divergent ou convergent.
  • Bébé qui à tendance à se jeter en arrière.
  • Un bras qui reste en arrière. 
  • Affections ORL à répétition (bronchiolites/otites/…)
  • Etc…

En observant votre nourrisson et en apprenant à le connaître, vous pourrez détecter des symptômes qui vous paraissent anormaux.

Indications à l’ostéopathie

Système musculo-squelettique 

  • Douleurs articulaires
  • Lumbago
  • Lombalgies/dorsalgies/cervicalgies
  • Tendinites
  • Séquelles d’entorses
  • Douleurs à l’ouverture de la mâchoire

Système digestif

  • Reflux gastro-œsophagien
  • Troubles du transit: constipation/diarrhée

Système ORL 

  • Céphalées/migraines
  • Sinusites chroniques
  • Acouphènes

Système neurologique

  • Sciatiques
  • Cruralgies
  • Névralgies cervico-brachiales
  • Névralgie d’Arnold

Système génito-urinaire

  • Règles douloureuses
  •  Stérilité idiopathique
  • Cystites chroniques
  • Suivi de grossesse

Système neuro-végétatif 

  • Stress
  • Troubles du sommeil

Système vasculaire 

  •  Troubles circulatoires (jambes lourdes)
  • Congestion pelvienne (petit bassin)